Souvent les agresseurs n'utilisent pas nécessairement la violence physique. Ils ont plutôt recours à la violence verbale ou psychologique, aux menaces et aux injures méprisantes. Ils font aussi comprendre à la victime l'obligation de garder le silence pendant et après l'agression sexuelle. Étant donné qu'il n'y a pas nécessairement de traces physiques (coups et blessures) conséquentes à l'agression sexuelle, il est encore plus difficile pour la victime d'en parler et d'être crue. On sait que la réaction de l'entourage peut aider ou nuire au processus de rétablissement de la victime. Alors, comment aider une personne qui nous dévoile une agression sexuelle? Voici quelques conseils :

 insistez sur le fait que vous la croyez en la réconfortant;

 félicitez-la en lui disant qu'elle a bien fait de vous parler et de vous faire confiance;

 déculpabilisez-la en lui affirmant que ce n'est pas de sa faute;

 offrez-lui votre aide en la sécurisant;

 accompagnez-la dans sa démarche ou aidez-la à trouver des ressources pour lui venir en aide.